Accueil

Ce projet s'inscrit dans le cadre d'une collaboration entre chercheurs des équipes du Grecom- Lerass (Toulouse) et du RIRRA 21 (Montpellier), collaboration qui se concrétise depuis 2013 par des séminaires mensuels sur les écritures et les pratiques numériques. Il se situe également dans la perspective de la nouvelle Région intégrant Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon. Ce colloque vise à interroger les formes audiovisuelles qui, par leur dispositif, remettent en cause les espaces traditionnels de diffusion que sont l'écran de cinéma et le poste de télévision. En se déployant sur de « nouveaux » écrans (ordinateur, tablette, smartphone) ou en associant « anciens » et « nouveaux » écrans, les formes audiovisuelles connectées interrogent tout à la fois la création et la réception audiovisuelles. Sous l'impulsion des outils et supports numériques et de l'Internet, l'expérience audiovisuelle semble n'avoir jamais été aussi multiple et variée : des webdocumentaires aux « fictions totales », en passant par le cinéma « interactif », les documentaires tactiles, les reportages immersifs, les dispositifs de réalité augmentée, les environnements de réalité mixte ou la création communautaire, on assiste ces dernières années à un renouvellement des formes audiovisuelles, de leurs processus de production et de leurs modes de réception. Mais comment appréhender la représentation et les modes de narration, comment penser les modalités de la réception, quand l'objet audiovisuel devient ouvert, modulaire, variable, jouable — sinon manipulable, quand l'accès à l'objet-même offre de multiples entrées et envisage autant de prolongements, quand le spectateur s'informe en « spectacteur » (Weissberg, 1999) en « utilisateur », en « pratiqueur » (Fourmentraux et Bianchini, 2007), parfois même en « co-créateur » ? "

e
Personnes connectées : 1